Oser la Jeunesse

La lecture récente d’un entretien avec Vincent Cespedes, philosophe et écrivain, avait titillé ma curiosité. Je voulais en savoir plus sur sa vision de notre société.
J’ai donc acheté son dernier livre que j’ai dévoré en quelques heures (il ne fait que 138 pages…).

Oser la Jeunesse de Vincent Cespedes

Oser la Jeunesse  de Vincent Cespedes

2015 • Flammarion
ISBN 978-2081359062

Son cri d’alarme est que, même si nous sommes matraqués par la pub, les médias, les politiques pour la jeunesse, ou plus exactement pour le jeunisme, notre société n’aime pas les jeunes. Il nous le montre au travers de différentes situations (l’école, la télé-réalité, les extrémismes, la consommation,…)

Son constat à propos de cette jeunesse et donc de notre société est plutôt désastreux:
Une société
qui s’obstine à exclure sa jeunesse pour ne jamais devoir se remettre en cause,
qui la précarise, l’exclut des débats, la parodie pour donner l’illusion de sa présence,
l’exploite, l’infantilise et l’angoisse,
est une société grièvement malade
- telles  nos démocraties d’experts et de marchands -
que seule une révolution des jeunes, une explosion de jouvence peut sauver.

Pour qu’une société reste vivante, elle doit miser sur ces jeunes en leur offrant un environnement qui fait émerger et qui respecte les qualités qui définissent la jeunesse: la curiosité, la créativité, l’ouverture au monde, les utopies, l’indignation, l’innovation, la solidarité, le besoin de sens, l’innocence, l’inexpérience face aux certitudes, aux vérités, aux privilèges des adultes, tellement rassurants pour ces derniers…
La jeunesse n’est pas une question d’âge mais si on coupe les jeunes de leur propre jeunesse, très vite, ils deviendront vieux… et nous aussi…
Or, combien ne sont pas déjà résignés ou adaptés à notre société alors qu’ils devraient construire, inventer la leur et pas seulement réparer les dégâts de leurs parents.

Vincent Cespedes nous propose de réconcilier les générations au travers de liens qui permettent à chaque génération d’apporter ses compétences propres, d’accompagner l’autre à développer encore plus ses compétences et d’en développer d’autres, dans cet esprit de jeunesse: des liens de transmission, d’engagement, de dépassement, d’humanité, de soin, d’inspiration.
Les jeunes garderont intacts leur jeunesse et les moins jeunes retrouveront leur jeunesse. Celle-ci restera toujours la meilleure cure de régénération pour la personne et donc aussi pour la société…

Un superbe pari sans doute indispensable.
Cette idée de jeunesse rejoint celle de la Vraie Vie, qui se trouve au cœur de la démarche de l’Alignement et qui est essentielle pour être heureux.
Je crois que si nous avions connaissance et conscience de notre potentiel et de nos besoins fondamentaux, que si nous les prenions en compte dans l’éducation des enfants, que nous les respections dans notre propre vie, dans notre couple, dans notre travail, dans nos relations,… cette jeunesse resterait intacte, même à 100 ans ou plus…

Oser la jeunesse, celle des jeunes et la vôtre… où tout devient possible.

Pour en savoir un peu plus…

Partagez cet article :

    Donnez votre avis !





    trois + 2 =